L'Aloe Vera la plante aux 1001 vertus naturelles

 

L'Aloe Vera ou Aloe Barbadensis est l'une des 300 variétés d'Aloès qui appartient à la famille des Liliacées (comme l'ail, la ciboulette, l'oignon, l'asperge, la tulipe, le lys) et fait partie de la classe des Monocotylédones. On l'appelle donc communément l'Aloès ou également Lys du désert.

<i>Aloe Vera</i> L'Aloe Vera est une plante arborescente de 60 à 80 cm de hauteur, aux racines peu profondes, dont la tige très courte et ligneuse porte un faisceau de feuilles charnues lisses de couleur verte, à section triangulaire, aux extrémités pointues, dont les plus grandes peuvent atteindre 80 cm de hauteur et 10 cm dans leur plus grande largeur avec des bords munis d'épines jaune clair.

<i>Aloe Vera</i>La coupe transversale d'une feuille permet de distinguer, de l'extérieur vers l'intérieur : la cuticule, une couche épidermique, un derme cellulosique où circule une sève rouge brunâtre (le "sang" de l'Aloès), et enfin au centre une pulpe épaisse, parenchyme mucilagineux incolore qui est le précieux jus utilisé pour ses salutaires vertus.

FleursLes fleurs, réparties sur deux ou trois hampes (chacune en portant plusieurs dizaines), pendantes et tubuleuses en forme de petites trompettes de couleur jaunâtre, éclosent successivement. Le fruit est une capsule. A l'état naturel, l'Aloe Vera pousse sur des terrains sablonneux et calcaires de régions semi désertiques au climat chaud et sec.

<i>Aloe Vera</i> Sa reproduction s'opère par graines ou plus aisément par les rejets (stolons) qui poussent autour de son pied. Facile à cultiver, il est aujourd'hui planté industriellement sur de vastes étendues dans de nombreux pays : Etats-Unis, Mexique, Caraïbes, Philippines, etc.

plantation Sous le terme de pulpe d'Aloe Vera on désigne aujourd'hui le dérivé de l'Aloès obtenu par pressage des feuilles. La couche la plus profonde, centrale, de la feuille est celle qui est plus active. Le liquide obtenu, gélatineux et opalescent, se présente comme une hypocycloïde contenant du glucomannate qui semble être le composant principal. L'analyse chimique de la feuille d'Aloe Vera commence après 1850 avec l'isolement du principal principe actif de sa sève qui fut dénommé : aloïne, substance à l'origine de ses propriétés digestives (stomachique, cholagogue et laxative) qui étaient les seules officiellement reconnues par la médecine de l'époque. Ce n'est que beaucoup plus tard, après 1930, que de nouvelles recherches analytiques tentent de trouver les autres principes actifs susceptibles d'expliquer ses nombreuses autres vertus en rapport avec le gel de sa pulpe fraîche. Sa composition se complète alors progressivement au fil des années avec l'évolution des moyens techniques d'analyse de plus en plus performants, dont disposent les chercheurs. C'est ainsi qu'actuellement, sans pouvoir dire que l'on ne trouvera pas de nouvelles substances actives, on peut considérer que la composition de la feuille d'Aloe Vera est pratiquement connue en totalité pour ce qui est de ses composants actifs les plus essentiels. Compte tenu de la variabilité de certains pourcentages quantitatifs tributaires de la variété d'Aloe Vera, de la nature du sol, des conditions météorologiques, des méthodes d'extraction, etc., seule la composition qualitative sera donnée telle qu'elle ressort des derniers travaux réalisés en la matière.

<i>Aloe Vera</i> Propriétés de la feuille fraîche d'Aloe Vera

* Dérivés anthracéniques (spécifique de la sève)
* Mono et polysaccharides : cellulose, glucose, mannose, aldopentose etc.
* Acides aminés : acide glutamique, acide aspartique, alanine, arginine, cystine, glycine ou glycocolle, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, thréonine, tyrosine et valine. Il est important de noter que cette liste comprend 7 des 8 acides aminés indispensables à la vie que l'organisme ne peut pas synthétiser et qu'il faut donc trouver journellement dans l'alimentation.
* Minéraux et oligo-éléments : calcium, chlore, cuivre, chrome, fer, lithium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc, pour ne citer que les principaux.
* Vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, E. • Enzymes ou diastases : amylase, catalase, cellulase, lipase, oxydase et phosphatases qui ont des rôles spécifiques de catalyseurs dans de nombreuses réactions chimiques organiques essentielles.
* Autres constituants : aloésine, aloénine, acide cinnamique, acide chrysophanique, résistanol (dérivé alcoolique de l'acide cinnamique), lignine, saponines, choline, (dont l'action participe à la régulation du taux de cholestérol dans le sang, au bon fonctionnement du foie et aux processus de mémorisation), huiles volatiles, etc.

Des effets scientifiques reconnus :

L’Aloe Vera a intéressé les scientifiques du monde entier pour ses vertus dans de nombreuses affections :

* Lésions cutanées : plaies, ulcères, gerçures, brûlures…

L’Aloe Vera possède le pouvoir d’accélérer le renouvellement des tissus grâce à ses stimulateurs biogènes (Docteur Filatov, 1945).

* Psoriasis et Eczéma :

Le gel d’Aloe peut être un traitement paliatif pour les patients atteints de psoriasis (Docteur Syed, 1996).

* Le gel d’Aloès a un pouvoir de réhydratation

car il pénètre à l’intérieur de la peau 3 à 4 fois plus vite que l’eau et 7 fois plus en profondeur (Docteur Danhof, 1984).

* Production de Collagène :

Le Gel d'Aloès accèlèrerait sur une peau fatiguée de 6 à 8 fois la production de fibroplastes humains, par rapport au rythme de reproduction cellulaire normal. Responsables de la fabrication du collagène, principal support protéinique de la peau, les fibroplastes sont des cellules dont l'activité conditionne le vieillissement du derme et la naissance des rides. Selon Danhof, ce seraient les polysaccharides du gel d'Aloès qui faciliteraient la réorganisation des cellules de la mince barrière protectrice qu'offre la couche cornée de l'épiderme. (Docteur E.Danhof, 1984, Réf. Aloès, la plante qui guérit).

* Certaines maladies cardio-vasculaires et le diabète.

L’étude menée par le Docteur Om Prakash Agarwal démontre l’intérêt de l’Aloe Vera dans la prise en charge de patients présentant ces types de pathologies :

* Estomac et intestins :

L’Aloe Vera rééquilibre la flore intestinale, améliore la digestion des protéines et le transit (Docteur Bland, 1985).

* l’Arthrite et l’Arthrose :

Les traitements classiques à base d’anti-inflammatoires peuvent avoir des effets néfastes sur le plan digestif et ils peuvent aussi entraver la production de GAGs, substances synthétisée par les chondrocytes (cellules du cartilage). L’Aloe Vera en application locale et par voie orale augmente la synthèse des GAGs et possède en plus des propriétés anti-inflammatoires naturelles.

L’Aloe Vera est aussi reconnue pour ses vertus sur :

* les lésions ligamentaires ou musculaires,
* les tendinites,
* les syndromes de fatigue chronique,
* la paradonthose,
* les candidoses chroniques.

«L’Aloe Vera est devenu aujourd’hui, grâce aux nouvelles techniques de conservation, un "végétal médecin" de tout premier plan, qui peut guérir souvent, et soulager toujours, de multiples problèmes de santé plus ou moins graves avec une grande efficacité et une totale innocuité ».

(Dr Yves Donadieu de la Faculté de Médecine de Paris)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :